Soviet Suprem + Dubalist Sound System

Rap Mondial
Le 23 août
© Tijana Pakic

John Lénine alias Toma Feterman (de La Caravane Passe) et Sylvester Staline alias R. Wan (du groupe Java) puisent leurs racines depuis 2013 dans l’identité rouge, soviétique, communiste, avec comme unique but de détourner les codes politiques et de ne garder que la révolution… du dancefloor.

Depuis 10 ans, Soviet Suprem soulève les foules, à l’endroit, à l’envers et toujours de la gauche vers la gauche. Les deux gènes-héros fédèrent un public de la crêche à l’ehpad. Après avoir révisité la sono mondiale au travers de l’oeil de Moscou et pris le contre pied de la world music anglosaxone (L’internationnale, 2014) puis s’être tourné vers l’électro-minimal teinté de chœurs de l’armée rouge (Marx Attack, 2018), Soviet Suprem a pris le train de l’orient extrême et est de retour avec un 3ème opus résolument rap et tourné vers l’Asie. Ni affilié à l’empire (rap commercial) ni au milieu (rap de gangster) Sylvester Stalying et John Leyang vont faire beaucoup mieux et conquérir l’empire du milieu !
Découvrez comment nos 2 héros passent de Poutine à Xi Jin Ping, comment ils caillassent de Maïdan à Taïwan. Bienvenue là où la viole du Sichuan côtoie le beat suprem’, là où la guitare Lao Isarn donne au hip hop une tonalité blues inédite.
Une partie de ping-pong en diphtongue, une joute endiablée avec Xian Chi Zong, rappeur chinois exilé, un bon wok pimenté pour déglacer le wokisme…

En ouverture dans le parc

Dubalist est un sound system qui distille ses propres compositions sur une sono massive. Grâce à des mixes live rythmés par la frappe d’un batteur, Dubalist vous emmène au gré de ses collaborations avec différents chanteurs des montagnes de Haute Savoie aux États-Unis en passant par l’Afrique avec un seul but, partager ses basses vibrations avec le public.