Le conte des contes

Théâtre
Du 15 au 16 décembre
Acheter mon billet
Teatro Malandro D'après Giambattista Basile - Mise en scène Omar Porras
Le conte des contes
Laure N Pasche

Omar Porras s’empare de l’héritage de plusieurs siècles de tradition orale et restitue avec délice des fables recueillies dans les tavernes et les rues de l’Italie du XVIIème siècle.


L’univers du conte est pour lui un terrain de jeux idéal dans lequel son goût du baroque et des émotions fortes s’exprime pleinement.

Raconter ou écouter un conte, quel moment exaltant ! Se laisser entraîner par le vertige de l’imagination, s’engager sur le chemin de l’inconnu, se risquer à rencontrer son « âme nue » dans la forêt obscure de « soi-même ». S’aventurer dans les contrées du conte, c’est peut-être aussi l’acceptation d’une renaissance de l’âge de l’innocence. À la différence des mythes et des légendes, les contes sont proches de notre quotidien. Ces héros désœuvrés, ces femmes amoureuses, ces êtres égoïstes, timides, ambitieux, paresseux ou maladroits… ils parlent de nous, nous réinventent, nous révèlent ; ils chantent nos vies, nos désirs ; ils excitent notre fantaisie, nous ramènent à la source même de nos émotions pour mieux éveiller l’enfant rêveur qui sommeille en nous.

Revisitant d’anciennes versions de contes célèbres, la pièce entraîne le public dans un pèlerinage initiatique et facétieux. Les sept comédiens-musiciens nous embarquent dans cette fresque malicieuse et jubilatoire Un récit où l’on croise des ogres et des princes et où se révèlent aussi bien les plus grandes bassesses de l’homme que la suprême élégance de son cœur.
Un univers dans lequel les grands méchants ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

Un feu d’artifice, façon viscères. Une explosion de propositions qui part des univers creepy de Tim Burton pour arriver à un cabaret plumes et paillettes digne de La Revue. (…) une claque qui réveille et rappelle que la vie est là, à la fois joyeuse et cruelle, réconfortante et rebelle.

le temps – marie-pierre genecand

Un spectacle présenté par le Teatro Malando

D’après le texte de Giambattista Basile
Adaptation et traduction Omar Porras et Marco Sabbatini
Conception et mise en scène
Omar Porras – Teatro Malandro
Avec Simon Bonvin, Jonathan Diggelmann, Philippe Gouin, Angèle Humeau, Jeanne Pasquier, Cyril Romoli, Audrey Saad

Assistante à la mise en scène Capucine Maillard
Scénographie Amélie Kiritzé-Topor
Composition, arrangements et direction musicale Christophe Fossemalle
Costumes Bruno Fatalot
Assistante costumes Domitille Guinchard
Couture Karine Dubois
Stagiaire couture Margaux Bapst
Accessoires et effets spéciaux Laurent Boulanger
Assistants accessoires Lucia Sulliger
Tapissier et décorateur Yvan Schlatter
Stagiaire accessoires et construction Viviane Mentha
Maquillages et perruques Véronique Soulier-Nguyen
Assistante maquillages et perruques Léa Arraez
Régie générale et plateau Gabriel Sklenar
Création sonore Emmanuel Nappey
Création lumière Benoit Fenayon
Régie lumière Marc-Etienne Despland
Construction Christophe Reichel, Alexandre Genoud, Chingo Bensong et Noé Stehlé
Peinture Béatrice Lipp et Martine Cherix
Chorégraphie Erik Othelius Pehau-Sorensen
Apprentis techniscenistes du TKM Léo Bachmann et Arno Fossati
Direction technique du TKM Nicola Frediani
La chanson Angel a été composée par P. Gouin (paroles Medina/Gouin)

Production et production déléguée : TKM Théâtre Kléber-Méleau
Coproduction : Théâtre de Carouge
Avec le soutien de : Pour-cent culturel Migros, Fondation Champoud

Acheter ma place en ligne
Ou réserver par téléphone au
(+33) 04 50 43 24 24
À découvrir également