Mémoire de fille

Le projet

La pièce

Mémoire de fille est le récit de ce qu’Annie D. nomme alors – à l’âge de dix-huit ans – sa « première nuit d’amour ».
Première nuit d’amour qu’elle qualifiera « d’évènement traumatique » lorsqu’elle est devenue Annie Ernaux et qu’elle est – enfin – en capacité d’en faire le récit.
Annie D. a 18 ans. Elle a été sélectionnée pour faire partie de l’équipe de moniteur.rices d’une colonie de vacances, parmi elleux se trouve H.
C’est l’été 58.
C’est la première fois qu’elle quitte son village, ses parents, qu’elle enlève ses lunettes et détache ses cheveux.
Cette première fois est aussi l’expérience de la difficulté à dire non, à s’écouter.
Cette première fois c’est la confusion entre l’amour et l’abus, entre le plaisir de l’Autre et l’oubli de soi.

Le contexte

Mémoire de fille est publié en 2016, soit un an avant le mouvement Me too, mouvement libérateur de la parole des femmes. Ce sont alors des centaines de
récits d’agressions sexuelles et de viols auxquels on fait face sur les réseaux sociaux, prenant ainsi conscience – enfin – du nombre de femmes concernées par ce fléau.
Et c’est comme si Annie Ernaux portait aussi – en elle – cette révolution souterraine, ce besoin – enfin – de mettre des mots sur cet évènement de l’été 58.
Comme si elle y était poussée, autorisée avec ce mouvement collectif à l’orée d’éclater.
Comme si ce livre qu’elle portait et taisait en elle depuis cinquante ans pouvait enfin exister, comme si c’était enfin possible de mettre des mots, de dire, d’oser dire.
Ce texte résolument moderne fait écho à la jeunesse d’aujourd’hui, à cette jeunesse qui s’apprête à vivre sa première fois, à celleux qui sont en train de la
vivre, à celleux qui l’ont déjà vécue. Il pose les questions du consentement, du plaisir, du désir, du droit à disposer librement de son corps.
Et c’est ce même écho qui me pousse aujourd’hui à adapter ce récit afin qu’il puisse être joué en lycées.
S’adresser aux jeunes directement concerné.es par le sujet.
La question de la première fois, du consentement, de la réputation.
Ils et elles cheminent, vivent et naviguent avec ces questions, décident parfois même de faire l’impasse sur ces sujets.
Et pourtant…

Les Ateliers en lycée

Avec l’équipe de création, nous avons mené récemment des ateliers d’écriture et de théâtre au lycée des Glières à Annemasse (en partenariat avec Château
Rouge) avec en toile de fond Mémoire de fille.
Nous avons engagé un travail d’écriture de l’intime et d’improvisations théâtrales autour de leurs écrits.
En tant qu’intervenant.es nous avons été saisi.es par le déni ou la violence qui pouvaient surgir autour de ces questions.
Mais nous avons œuvré, travaillé, discuté afin que la pensée s’aiguise, que cela puisse être opérant de manière souterraine, peut-être, mais des mots ont été posés et le débat a eu lieu.
Des écrits saisissants ont émergé (la plupart de ces écrits venant de jeunes filles victimes de harcèlements ou d’agressions).
Nous nous sommes confronté.es à la virulence de certains propos et nous avons fait le constat un peu patent que « rien n’est gagné » et que c’est une nécessité politique et sociétale de faire entendre la parole d’Annie Ernaux.

L’équipe

Mise en scène Pauline Ribat
Collaboration mise en scène Vanessa Bettane
Adaptation Pauline Ribat en collaboration avec Vanessa Bettane
Avec Lucie Epicureo et Victor Hugo Dos Santos Pereira
Costumes et accessoires Aude Désigaux
Scénographie / Construction Frédéric Fruchart
Admin/prod Camille Blouet
Diffusion Histoire de…

Coproduction : Château Rouge – Scène conventionnée d’Annemasse, Le Grand Angle – Voiron (en cours)
Partenaires en cours de confirmation : Nanterre Amandiers, Théâtre Alexandre Dumas (Saint-Germain-en-Laye), Les Passerelles (Pontault-Combault)
Aide : Conseil Général de Savoie, Région AURA, Ville de Chambéry
Soutien : Maison Mainou, Théâtre Ouvert, Théâtre du Fil de l’eau
La compagnie Depuis L’Aube est associée à Château Rouge.

représentations

Spectacle + échange avec les élèves : 2h

  • Lycées des Glières
    Lundi 29 janvier : 10h et 14h10
    Mardi 30 janvier : 10h et 14h10
    Mercredi 31 janvier : 10h
  • Lycée Jean Monnet
    Jeudi 1er février : 10h et 15h30
    Vendredi 2 février : 10h et 13h30

Infos et réservations

Pour assister à une représentation scolaire, merci de vous signaler en avance afin de préparer vous venue dans les établissements.

Camille Vullo, Chargée des relations avec le public
camille.vullo[at]chateau-rouge.net ou +33 450 43 24 27