Stephan Eicher

Et voilà – chapître 2

CHÂTEAU ROUGE
samedi 17 février à 20h30

Grande Salle
Placement numéroté

Télécharger le programme à imprimer
Voir la page du spectacle

Chant / Guitare / Piano / Arrangements Stephan Eicher
Harpe Noemie Von Felten
Guitare / Basse / Batterie Simon Gerber
Piano / Claviers / Programmation Reyn Ouwehand
Mise en scène Stephan Eicher
Scénographie Alain Roche
Conception des décors Alain Roche et Maxime Fontanaz
Mise en lumière Mario Torchio
Conceptions des automates Tony Decap
Régie générale Bernard Désage
Sonorisateur salle Felix Lämmli
Sonorisateur retours Jen-Michel Ballu
Régisseur lumière Tony Weber
Backliner Sylvain Baffert
Technicien décors Benoit Pithon

 

 

Cette tournée est soutenue par le Centre National de la Musique.

Suisse, né à Münchenbuchsee un 17 août, Stephan Eicher se produit d’abord en Allemagne avec le groupe Grauzone et connaît son premier succès en France avec Combien de temps, titre de son quatrième album studio Silence – plutôt fracassant en l’occurrence.
Puis c’est la rencontre avec le romancier Philippe Djian qui a écrit les textes en français de Stephan Eicher à partir de l’album My Place en 1989. Dont le tube Déjeuner en paix. Dès lors le succès ne se dément pas, surtout sur scène où Stephan Eicher livre des véritables spectacles mille fois réinventés.
En tout ce sera seize albums en quarante ans de carrière, dont le dernier, Homeless Songs, est un carton public et critique. Cette fois, sur scène, un quintet de musiciens, la nouveauté et la découverte, toujours. En octobre 2022, sort Ode, son nouvel album. L’occasion pour Stephan de reprendre la route et de proposer un spectacle inédit.

Les dix doigts de la main ne suffiraient sans doute pas à pointer tout ce à quoi Stephan Eicher s’intéresse, en musique, au cinéma, passant des concerts acoustiques à un spectacle avec des automates ou une fanfare, du rock à la techno-pop, de la musique de films aux concerts littéraires.

Après Ode, son nouvel album disponible depuis le 28 octobre, Stephan Eicher reprend la route et propose avec « Et Voilà ! » un spectacle inédit où s’invite la magie. Il y réinterprète les grands classiques de son répertoire et ses nouveaux titres, accompagné de musiciens aux nombreux talents et… d’instruments automates, dans une scénographie pleine de surprises.

Quand tout s’est arrêté en mars 2020, ma tournée de l’époque, Homeless Songs, s’est interrompue au milieu des dates prévues, entre surprise, incrédulité et peur, coincée quelque part dans le présent constant et figé.

 

L’antidote a été la création du Radeau des inutiles, un théâtre itinérant qui proposait des concerts en plein air, masqués, dans des lieux insolites d’une beauté incroyable. Il réunissait mon groupe, mon équipe technique, et nous a permis de prolonger notre geste artistique, de ne pas perdre notre passion pour le jeu, de préserver la valeur du tissu social qu’est un concert et m’a permis accessoirement de conserver… ma santé mentale.

 

Ce radeau est arrivé au port à l’automne 2022. Les planches de bois, piétinées plus de 90 fois, sont en train d’être transformées en guitares électriques… toujours dans cette idée de transformation qui m’anime. Cette aventure, pendant les longues heures où nous étions en train de la préparer à la table, a aussi été l’occasion d’une découverte : la table justement était l’élément représentant le mieux l’interaction humaine.

 

Quatre pieds, une planche, une paire de chaises… et le plus simple de tous les théâtres prend vie. C’est le lieu des repas entre amis, en famille, un lieu d’échange, de conversation et de son corollaire, le conflit. Le lieu des discussions futiles ou des décisions profondes.
Nous nous « appuyons » sur elle pendant que nous travaillons, pensons, parlons ou que nous l’utilisons comme support comme ce sera le cas sur ce spectacle.

Et si l’espace autour de cette table musicale crée une vie propre, une illusion, si soudain l’impossible se produit, ne serait-ce pas le moyen de rapprocher une performance musicale en forme de concert rock du lieu magique qu’est la salle de spectacle ?

Dans ce petit théâtre des illusions, les instruments, une harpe, une trompette jouant toute seule, comme par magie, des verres à moitié vides qui deviennent xylophone, puis Celeste Automaton… et une table qui devient boîte à musique surdimensionnée.

 

On essayera d’y interpréter l’album actuel, les classiques et quelques chansons oubliées dans les tiroirs d’une armoire à double fond, et de les transformer dans ce nouveau contexte.

 

« Et Voilà ! » s’exclame l’acrobate tombé et remonté sur la corde dans l’arène du théâtre.

Stephan Eicher

à découvrir aussi

yves jamait

Chanson fançaise

+ La Pietà

Imperméable aux modes, Yves Jamait défend depuis 20 ans une chanson réaliste authentique comme aucune utre. Il met en musique une poésie vive et brute.

samedi 9 mars

Les nuits massala #3

FLÈCHE LOVE / DJAZIA SATOUR / MAYA KAMATY

Rendez-vous à Château Rouge pour la troisième édition des Nuits Massala. Une nuit épicée et caliente, pour une fusion de cultures et de valeurs partagées.

samedi 16 mars

keziah jones solo

Afro funk / Urban Pop

+ Astrønne

Virtuose de la guitare, créateur du blufunk, savant mélange de blues et de funk, Keziah Jones mélange habilement ses influences, comme Miles Davis, Fela Kuti, Prince, avec son magnétisme électrique et son engagement social.

samedi 6 avril