La morsure de l’âne

CHÂTEAU ROUGE
mercredi 15 mai à 19h30

Durée : 1h
Grande Salle
Placement numéroté

Télécharger le programme à imprimer
Voir la page du spectacle

Un spectacle présenté par Les veilleurs [compagnie théâtrale]

 

Texte Nathalie Papin
Mise en scène Émilie Le Roux
Avec Anthony Gambin, Kim Laurent, Jonathan Moussalli, Dominique Laidet, Martine Maximim

 

Assistanat mise en scène Fanny Duchet

Régie générale & plateau Bérénice Giraud

Création & régie lumière Éric Marynower

Création & régie son Gilles Daumas

Direction musicale – bande son Roberto Negro

Interprétation musicale Théo Ceccaldi [violon], Manon Gillardot [violoncelle], Roberto Negro [piano], Valentin Ceccaldi [conseil] Enregistrement & mixage Mathieu Pion  avec la participation de Maëlle Guichard, Augustin Moreau

Création vidéo Pierre Reynard

Création masque Mario Broutin

Costumes Laëtitia Tesson

Scénographie Stéphanie Mathieu

Réalisation scénographie Nicolas Picot & Ateliers de décors du TMG, Pierre Ploteau

Administration & production Aurélie Maurier

Action artistique & production Tania Douzet

 

Production : Les veilleurs [compagnie théâtrale]
Coproduction : La MC2: Grenoble, scène nationale / La Comédie de Béthune, Centre Dramatique National / Théâtre de la Ville – Paris ; La Minoterie, scène conventionnée Art, enfance, jeunesse – Dijon / TMG – Grenoble [Ateliers de décors].
Soutiens : Espace 600, scène ressource en Isère & scène régionale Auvergne – Rhône-Alpes – Grenoble / La Saison Jeune Public – Ville de Nanterre / Festival Petits & Grands – Nantes / L’heure bleue, scène régionale Auvergne – Rhône-Alpes – Saint-Martin-d’Hères
Remerciements : Renaud Arbaret, Muriel Balint, Ivan Bausano, Marie Bonnet, Thierry Bordereau, Camille Bridge, Marielle Carteron, Anna Delaval, Michel Eymard, Guillaume Jargot, Gilles Lançon, Fleur Lemercier, Dan Martin, Gino Nongni, Virgile Pégoud, Claire Ploquin, Yoann Ricard et ses élèves de CM1-CM2 de l’école des Genêts, Joëlle Thollot, La Cie des Mangeurs d’Étoiles, Les Musiciens du Louvre.

 

Les veilleurs [compagnie théâtrale] est conventionnée par : la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Grenoble, et soutenue par : le Département de l’Isère et la Spedidam.

Paco s’est arrêté, dans un au-delà, entre la vie et la mort. Il s’y sent bien. Il y trouve une sorte de paix. Dans ce pays mystérieux, nombre de personnages et de créatures viennent le visiter : une jeune femme se jette dans les flots en hurlant de joie, un âne lui propose une errance, son fils Uriel lui annonce qu’il peut se passer de lui, une petite fille qu’il ne connaît pas lui demande d’être son père… Paco est perplexe. Où estil ? Que lui arrive-t-il ? Quelles décisions doit-il prendre ? Et s’il
décidait tout simplement de vivre ? Pas si simple, justement…

Nathalie Papin nous propose d’explorer notre rapport à la mort, à travers une œuvre mordante et fondamentale sur ce qui nous rend vivant, sur ce que c’est qu’être en vie. La morsure de l’âne est un texte rieur qui navigue entre l’éclat de rire de Noïké, le cynisme de Paco et le rire fin et discret de l’âne ; un texte qui, joyeusement, nous confronte à notre filiation, nos idéaux, nos rêves et notre désir d’en découdre avec la vie.

Émilie Le Roux crée sa première mise en scène en 2002 : Electre/Elektra d’après Sophocle et Hoffmansthal.

À partir de 2007, pour Les veilleurs [compagnie théâtrale], elle travaille sur un certain nombre de questions éthiques en écho desquelles elle met en scène des textes écrits par des auteurs
majoritairement contemporains : Nathalie Papin, Sylvain Levey, Jacques Rebotier, Philippe Dorin, Élisabeth Gonçalves, etc.
Au fil des ans, son travail théâtral se métisse grâce à des collaborations musicales et chorégraphiques.
Elle s’engage dans nombre d’actions culturelles. Intéressée par les questions de transmission et passionnée par le répertoire contemporain jeune public et généraliste, elle travaille régulièrement aux côtés de comédiens amateurs, d’enfants, d’adolescents et d’adultes.
Elle participe à des comités de lecture et accompagne également la formation d’enseignants, d’animateurs et de jeunes acteurs. Aux côtés d’autres artistes et équipes musicales et théâtrales, elle tient place de conseil artistique et de regard extérieur.

Nathalie Papin est considérée comme une autrice contemporaine majeure dans le domaine du théâtre pour la jeunesse.

Sa première pièce, Mange-Moi, paraît en 1999 à L’école des loisirs qui éditera jusqu’à ce jour tout son théâtre pour la jeunesse.
Mise en scène en 2013 par Betty Heurtebise, Compagnie La Petite Fabrique connaît un beau succès et entre, en 2020, dans sa 9ème année de tournée nationale. Elle donne lieu depuis sa
parution à de nombreuses autres mises en scène dont celle, très remarquée, d’Émilie Le Roux et à des traductions, en italien, espagnol, polonais, grec…
Nathalie Papin obtient en 2016 le Grand Prix de Littérature Dramatique Jeunesse par ARTCENA – Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre – pour sa pièce Léonie et Noélie.
Une pièce adulte, Tenir, paraît aux éditions l’espace 34 et est sélectionnée pour la Mousson d’été 2017.
Léonie et Noélie figure dans l’édition 2018 du Festival d’Avignon dans une mise en scène très remarquée de Karelle Prugnaud à la Chapelle des Pénitents.

 

“ À travers son œuvre, Nathalie Papin nous raconte que nous avons la ressource en nous pour grandir et pour continuer. Nous avons cette capacité de résilience, d’emprunter un nouveau chemin. Au début de ses pièces, nombre de ses personnages frôlent la mort, le danger, se réveillent après une guerre qui a tout détruit, s’allongent dans une tombe, ou encore refusent de grandir, d’avancer. Mais la vie est plus forte et les conduit là où ils ne pensaient pas aller, vers un ailleurs qu’ils ne pouvaient pas désirer car ils ne le connaissaient pas. Ses personnages se risquent à l’inconnu, au désir, à la rencontre. Et ainsi, ils prennent goût à la vie. ”
Émilie le Roux

 

à découvrir aussi

Coyote

Humour | dès 7 ans

Patrice Thibaud
Inspiré par un voyage initiatique au coeur des tribus apaches et navajos, Patrice Thibaud propose une aventure sensorielle et burlesque, imprégnée de grands espaces.

mercredi 29 & jeudi 30 mai