Dans la mesure de l’impossible

CHÂTEAU ROUGE
mercredi 24 janvier à 20h30
jeudi 25 janvier à 19h30

Durée : 2h
Grande Salle
Placement numéroté

Télécharger le programme à imprimer
Voir la page du spectacle

Texte, mise en scène : Tiago Rodrigues
Avec : Adrien Barazzone, Beatriz Brás, Baptiste Coustenoble, Natacha Koutchoumov et Gabriel Ferrandini, musicien
Traduction : Thomas Resendes
Scénographie : Laurent Junod, Wendy Tukuoka, Laura Fleury
Composition musicale : Gabriel Ferrandini
Lumières Rui Monteiro
Son Pedro Costa
Costumes et collaboration artistique Magda Bizarro
Assistanat à la mise en scène Lisa Como
Chargée de production Pascale Reneau
Responsable technique des tournées William Ballerio
Régie générale et plateau Michael Bouvier
Régie lumière Arnaud Viala
Régie son Charles Mugel et Benjamin Vicq
Fabrication décor Ateliers de la Comédie de Genève

 

Production : Comédie de Genève
Coproduction : Odéon-Théâtre de l’Europe – Paris / Piccolo Teatro di Milano, Teatro d’Europa / Teatra Nacional D.Maria II – Lisbonne / Équinoxe, Scène nationale de Châteauroux / CSS Teatro stabile di innovazione del FVG – Udine / Festival d’Automne à Paris / Théâtre national de Brestage – Rennes / Maillon, Théâtre de Strasbourg, Scène européenne / Centre dramatique national Orléans – Val de Loire / La Coursive, Scène nationale de La Rochelle Avec la collaboration du CICR – Comité international de la Croix-Rouge et de MSF – Médecins Sans Frontières Spectacle créé le 1er février 2022 à la Comédie de Genève Beatriz Brás chante Medo d’Alain Oulman d’après un poème de Reinaldo Ferreira.

Poursuivant sa pensée du théâtre comme la création d’une « assemblée humaine », Tiago Rodrigues, nouveau capitaine du Festival d’Avignon, dresse le portrait d’humanitaires tenus à l’impossible face à la souffrance et à la violence du monde.

 

Pour écrire ce spectacle, Tiago Rodrigues, auteur et metteur en scène, s’est porté à la rencontre d’humanitaires résidant à Genève. Une immersion singulière, bouleversée par la pandémie et menée à partir d’un constat : s’il ne peut comme artiste changer le monde en s’engageant comme ces personnes pour des causes diverses, comment toutefois faire parler ces individus de leur action, entre travail et vie personnelle ?
Dans la mesure de l’impossible est né d’entretiens avec des employés de la Croix-Rouge et de Médecins sans frontières, du désir de voir le monde par leurs yeux.
Ces récits d’hommes et de femmes nous donnent à voir autrement un milieu complexe dont Tiago Rodrigues révèle la nature tragique : s’engager tout en réalisant combien il est difficile de changer le monde. Une telle conviction relève presque de l’héroïsme, que l’artiste accompagne avec une véritable inventivité scénique pour enrichir notre regard sur le monde.
Avec pudeur, il met en perspective le regard de ces humanitaires qui voient l’horreur chaque jour, contraints à d’insoutenables décisions.
Tiago Rodrigues se fait le passeur de la réalité concrète de ces femmes et ces hommes revenus de régions où ne règne plus que le chaos. Il compose un majestueux oratorio sur « l’enfer sur terre » poignant et poétique, aussi intime que politique.

 

« En français et en anglais, plus rarement en portugais et en espagnol, le texte (surtitré) de Tiago Rodrigues nous pousse, par le biais de faux airs de quotidienneté, vers des réflexions d’une ampleur inattendue. À la croisée de l’abstraction et de la corporalité, le théâtre du nouveau directeur du Festival d’Avignon, une fois de plus, en impose. Il révèle des lignes de tension surprenantes, traversées de beauté. »

manuel piolat soleymat, la terrasse

Depuis ses débuts en tant qu’auteur, à l’âge de 20 ans, Tiago Rodrigues a toujours envisagé le théâtre comme une assemblée humaine : un endroit où les gens se rencontrent, comme au café, pour y confronter leurs idées et partager leur temps.

Alors qu’il est encore étudiant, il croise pour la première fois la compagnie tg STAN en 1997 qui confirme son penchant pour un travail collaboratif sans hiérarchie.
En 2003, il cofonde avec Magda Bizarro la compagnie Mundo Perfeito avec laquelle il crée près de 300 spectacles dans plus de 20 pays. Il devient une présence récurrente d’événements comme le Festival d’Automne à Paris. Il collabore avec un grand nombre
d’artistes portugais et internationaux et enseigne le théâtre d ans plusieurs écoles.
Qu’il combine des histoires réelles à de la fiction, qu’il revisite des classiques ou adapte des romans, le théâtre de Tiago Rodrigues est profondément ancré dans la notion d’écrire avec et pour les acteurs, recherchant une transformation poétique de la réalité grâce aux outils de théâtre.
Depuis 2022, il dirige le Festival d’Avignon. Il a par ailleurs présenté en 2021 La Cerisaie avec Isabellle Huppert dans la Cour d’honneur de Palais des Papes.

à découvrir aussi

les gros patinent bien

Théâtre / humour | dès 8 ans

Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois
Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan, dans un feu d’artifice de bouts de carton, nous invitent à un voyage imaginaire, fusion des délires d’un cabaret de « cartoons » et d’une épopée shakespearienne.

mardi 6 > vendredi 9 février

candide

Théâtre | dès 12 ans

Mise en scène de Arnaud Meunier / MC2 Grenoble

Jeune homme ingénu, sensible et généreux, doué d’un bon sens à toute épreuve et sans préjugés, Candide se trouve projeté aux quatre coins d’un monde livré à toutes les guerres possibles et à toutes les calamités imaginables.

mercredi 6 & jeudi 7 mars

quatrième a

Théâtre | dès 13 ans

De Guillaume Cayet / Mise en scène de Julia Vidit / Théâtre de la Manufacture
L’adolescence, siège de toutes les révoltes. Bienvenue en Quatrième A ! Une classe de collège qui ne se tient pas sage organise en sourdine son soulèvement. La discrète est là pour nous en raconter les dessous…

mardi 19 & mercredi 20 mars

la tendresse

Théâtre / danse | dès 15 ans

Julie Béres / Compagnie Les Cambioleurs
 Avec La Tendresse, Julie Berès donne un spectacle coup de poing, drôle et profond sur la question du masculin.

mercredi 22 & jeudi 23 mai