La Frite

28 juin 2018 par

C’est un légume importé d’Amérique du Sud cuit dans de l’huile, certes. Mais cette définition correspond aux frites car on en mange rarement qu ‘une, sauf quand on la pique dans l’assiette de son voisin.

Ici nous allons vous présenter LA Frite, la seule, l’unique. Pourquoi ce nom? « La frite, la banane, tout le monde aime les frites » nous expliquent avec un ton flegmatique et péremptoire Julien et Simon, 2 des concepteurs du dispositif. Mais qu’est-ce que c’est donc ? Va-t-il pas nous donner la réponse parbleu ? Va-t-il tourner autour du pot encore longtemps?

Et bien La Frite, c’est ça et ça s’écoute !

Ce morceau de musique électronique a été fait par les CM1 de la classe de Mr Massip, enseignant à l’école La Fontaine. En seulement 8 heures d’ateliers, les enfants sont arrivés à ce résultat alors qu’ils sont partis de là .

La Frite se compose de 2 séquenceurs/claviers, 5 samplers et 6 boites à rythmes. Les 2 séquenceurs/claviers qui définissent la mélodie. Les 5 samplers vont jouer un son pré-enregistré. Les 6 boites à rythme ont une ligne de sons percussifs, et un pad pour faire un seul son de percussion. Là vient l’aspect ludique de chaque instrument : toutes les boites possèdent divers boutons qui permettent de déformer le son. Aller du plus aigu au plus grave, étirer le son ou le raccourcir, ajouter de l’écho et/ou de la réverbération, n’en prendre qu’une partie… et des effets bonus!

En quelques heures, les enfants se sont organisés par eux-mêmes. A travers l’écoute de titres, tel que Ashes to Oceans de DJ Shadow, ils ont compris qu’un morceau, ce n’est pas tout le monde qui joue en même temps.Ensemble, ils ont défini à quel instant chaque instrument pouvait jouer : au début pour les sons plus calmes, au milieu pour les plus puissants et à la fin pour terminer calmement. Ils ont désigné un chef d’orchestre, qui, par le biais de gestes simples, leur disait à quel moment chacun pouvait entrer dans le morceau, s’il devait jouer plus ou moins fort ou varier les oscillations. De ce fait, ils ont structuré leur musique.

Voici les morceaux des 2 autres classes, de Mmes Capdevielle et Bruet-Mochet, qui ont suivi les ateliers :

Ce mode coopératif de création musicale permet de consolider l’esprit d’équipe des participants, tout en s’amusant.

Si vous êtes une structure sociale ou culturelle, ou bien un établissement scolaire, vous pouvez accueillir le dispositif dans votre lieu.

Renseignements auprès du service des relations avec le public, Barthélémy Mâlon + 33 4 50 43 24 27